Réquisitoire contre le junk-food, ou comment s’esquinter la santé à petit feu

burger-1835192_960_720[1]De plus en plus, les gens prennent conscience de l’intérêt d’une nourriture saine et souhaitent s’émanciper de la malbouffe et des mauvaises habitudes qu’ils ont accumulées avec le temps. C’est une très bonne chose, car cela permet une émulation collective autour de l’alimentation saine, et cela a des effets éminemment positifs sur la santé publique.

Le Junk Food, quand il n’est pas consommé avec la plus grande modération, représente un obstacle énorme pour un corps en bonne santé. Nous allons voir pourquoi.

Qu’est-ce que mal manger ?

Mal manger c’est ne pas tenir compte des besoins et des capacités de l’organisme. C’est la définition la plus simple qu’on puisse donner.

L’organisme a des besoins qualitatifs et quantitatifs. Manger trop ou pas assez est un problème qui se répercute indéniablement sur la santé humaine. De la même manière que ne pas fournir le corps de ce dont il a besoin (minéraux, vitamines, …) le met dans un état de carence.

Un organisme en bonne santé reçoit les aliments dont il a besoin, dans les quantités utiles.

Pourquoi le Junk Food nous fait du mal ?

La nourriture servie dans les fast-foods n’a pas pour objectif premier d’apporter à un consommateur des repas dont l’équilibre lui permettra de ne souffrir d’aucune carence. L’aspect le plus important pour un fast-food est sa compétitivité. Pour cela, il doit proposer un produit délicieux et à un coût convenable.

Le goût d’un produit et sa qualité sont deux éléments qui ne convergent pas systématiquement. On a tous entendu le fameux adage « tout ce qui est bon est interdit ou fait grossir ». C’est globalement faux, mais l’idée est là.

Analysons quelques exemples de Junk Food :

Fast-Foods :

Pour offrir un bon goût, on peut abuser d’exhausteurs de goût (sel, glutamate), de composés sucrants tels que les édulcorants (sorbitol, Aspartam, Acesulfam Potassium), de matière grasse malsaine (acide gras saturés Trans comme dans les margarines), etc. Tous ces composés ne vous font pas du bien, mais excitent vos sens et vous font aimer ce que vous mangez.

Les glucides que vous mangerez ne seront pas de la meilleure qualité. D’ailleurs si vous le remarquez, le pain qu’on va vous servir sera systématiquement blanc. Et comme vous le savez, les aliments à haut index glycémique sont loin d’être idéaux. Ajoutez à cela une boisson gazeuse (du sucre, des additifs synthétiques et beaucoup d’édulcorant), et votre glycémique est prête à atteindre des sommets.

Chips et aliments salés:

Lorsque vous mangez des Chips, sachez que celles-ci sont généralement à base de riz soufflé, qu’elles frites qu’on y ajoute un maximum de sel, d’exhausteurs et d’additifs, et parfois du sucre pour lui donner les propriétés organoleptiques les plus intéressantes.

La céréale de base qui constitue le produit a un Index Glycémique indécent, l’excès de sel peut provoquer la tension artérielle et la matière grasse de mauvaise qualité (acides gras saturés trans) peut être à l’origine de problème cardiovasculaires. L’utilisation de ce produit est interdite dans certaines régions du monde (à New York notamment), mais elle est limitée à 2% de l’apport énergétique total dans la réglementation européenne.

Biscuits et aliments sucrés:

Comme pour les Chips, la matière de base avec laquelle ils sont fabriqués possède un index glycémique très élevé. En plus de son effet néfaste sur le taux de glucose sanguin, ce genre d’aliment favorise la prise de gras en conséquence de la réaction insulinaire qu’il provoque.

En plus de la farine, un biscuit contient énormément de sucre, d’additifs et d’édulcorant et de matière grasse de mauvaise qualité.

burger-1835192_960_720[1]

Conclusion :

Généralement, la mauvaise alimentation se paie sur le long terme. C’est une affaire d’habitude et d’accumulation. Mal manger de temps à autres donne largement le temps et la capacité au corps d’encaisser la « charge malsaine », Dieu l’a créé assez résistant pour supporter cela. Mais faites très attention à la répétition et l’accoutumance, tôt ou tard elles finissent par vous en faire sentir les conséquences.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s